International
URL courte
18288
S'abonner

Le général John Hyten a déclaré que s’il recevait l'ordre illégitime d’utiliser l’arme nucléaire, il proposerait d’autres solutions pour ne pas passer le reste de sa vie en prison.

Le général John Hyten, chef du Commandement stratégique des États-Unis STRATCOM, a promis de ne pas y aller par quatre chemin pour mettre en garde Donald Trump contre une frappe nucléaire, s'il juge celle-ci illégitime.

«Je suppose que d'aucuns pensent que nous sommes stupides. Mais nous ne sommes pas stupides. Nous y pensons beaucoup (à l'utilisation de l'arme nucléaire, ndlr). Comment ne pas y penser, si nous portons une responsabilité?», a dit le général lors du Forum de sécurité internationale de Halifax, au Canada.

Il a affirmé qu'il ne tarderait pas à mettre au courant le Président s'il trouvait que l'ordre d'employer l'arme nucléaire était illégitime.

«Je donne un conseil au Président, celui-ci me dit ce que je dois faire. Si c'est illégitime, je dirai: "Monsieur le Président, c'est illégitime". Il demandera: "Qu'est-ce qui serait légitime?" Et nous trouverons ensemble d'autres solutions. On le fait ainsi, ce n'est pas compliqué», a noté le général Hyten.

Il a ajouté que depuis plusieurs dizaines d'années il étudiait les lois portant sur la légalité des actions pendant les opérations militaires et expliquant comment réagir à des ordres illégitimes.

«Si vous accomplissez un ordre illégal, vous allez en prison. Et vous pouvez y passer le reste de votre vie», a-t-il conclu.

Lire aussi:

Erdogan: il est temps de mettre fin à «l'occupation» du territoire azerbaïdjanais par l'Arménie
Pour le Kremlin les tensions dans le Haut-Karabagh sont une «préoccupation sérieuse»
L’Azerbaïdjan a lancé des systèmes de lance-roquettes lourds dans la bataille, assure l’Arménie
Une majorité de Français souhaite le retour d'Édouard Philippe dans la vie politique
Tags:
armes nucléaires, STRATCOM (United States Strategic Command), Donald Trump, John Hyten
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook