International
URL courte
2321
S'abonner

En prévision du sommet tripartite à Sotchi, les chefs de diplomatie des trois initiateurs des négociations sur la Syrie à Astana se sont réunis pour s’entendre sur la poursuite du processus de paix. L’accord a été total, selon Sergueï Lavrov.

La rencontre des ministres des Affaires étrangères russe, turc et iranien à Antalya (Turquie) a été utile, les parties se sont entendues sur tous les points, a déclaré ce dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La rencontre a porté, selon lui, sur les détails des préparatifs du sommet des Présidents des trois pays, prévu pour le 22 novembre à Sotchi.

Les trois ministres se sont entendus pour consolider le processus de règlement du conflit en Syrie, lancé à Astana en janvier 2017 à l'initiative de ces trois pays. Ce dernier, d'après le ministre, devrait créer des conditions favorables à la formation d'instruments efficaces pour le processus de négociations de paix à Genève, en vue d'accomplir les tâches assignées dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu, a expliqué le ministre.

Lors de la rencontre dimanche, il a été notamment question de la participation des Kurdes au congrès du dialogue national syrien, a fait savoir M. Lavrov, sans cependant donner de détails.

Les militaires russes, turcs et iraniens restent en contact permanent dans les zones de désescalade en Syrie, a-t-il encore ajouté.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
Sergueï Lavrov, Astana, Turquie, Iran, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook