Ecoutez Radio Sputnik
    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan

    «Gaffe» de l'Otan: la provocation visait la Turquie et son peuple, selon Erdogan

    © AP Photo/ Alik Keplicz
    International
    URL courte
    4254

    Recep Tayyip Erdogan a affirmé que c'était la Turquie et son peuple qui étaient visés par la provocation avec les photos sur lesquelles le fondateur de la République turque et lui-même avaient été présentés comme des «ennemis».

    Prenant la parole devant les militants du Parti de la justice et du développement (AKP, parti au pouvoir) dans la province de Bayburt (nord-est de la Turquie), le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les cibles de la provocation avec sa photo sur le tableau des «ennemis» lors d'exercices militaires de l'Otan en Norvège étaient la Turquie et son peuple, a annoncé le journal Mynet haber.

    «Ils ont placé [des photos, ndlr] d'Atatürk [le fondateur de la République turque Mustafa Kemal Atatürk, ndlr] et de moi-même sur un tableau de cibles aux exercices de l'Otan et ont provoqué un scandale […] Ce n'est pas personnel, cela n'a pas trait au parti. C'est la Turquie et son peuple qui étaient visés. Nous sommes prêts à tout», a-t-il indiqué.

    Recep Tayyip Erdogan s'est félicité que l'opposition ait accordé son soutien au pouvoir en condamnant cet incident.

    Il avait précédemment mis en doute la crédibilité de l'Otan, notamment après le refus de l'Alliance d'aider Ankara à garantir sa sécurité et à développer son système de défense antimissile.

    Le Président turc a déclaré vendredi que les organisateurs des exercices avaient accroché «un tableau des "ennemis" représentant Atatürk, ainsi que moi-même». Ankara a alors rappelé ses 40 militaires qui participaient aux manœuvres. Selon le quotidien turc Sabah, un expert technique norvégien d'origine turque postait sous un faux compte sur le réseau fermé de l'Otan des messages offensants pour l'Alliance de la part du Président turc.
    Des excuses officielles ont été formulées par le ministre norvégien de la Défense, Frank Bakke-Jensen, par le commandement du Centre de guerre interarmées de l'Otan, ainsi que par le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. Toutefois, elles ont été jugées insuffisantes par Recep Tayyip Erdogan.

    Lire aussi:

    «Gaffe» de l'Otan: les excuses présentées sont insuffisantes pour Erdogan
    Scandale au sein de l’Otan impliquant la Turquie: Ankara désigne le coupable
    Après l’incident des manœuvres en Norvège, la Turquie sortira-t-elle de l’OTAN ?
    Tags:
    provocation, exercices militaires, photo, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, OTAN, Frank Bakke-Jensen, Mustafa Kemal Atatürk, Recep Tayyip Erdogan, Jens Stoltenberg, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik