Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion

    Quels sont les risques de voir votre avion tomber comme une pierre?

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    670

    Voyager en avion, est-ce pour vous une catastrophe? Vos genoux et vos mains tremblent, vous devenez nerveux et agressif, vous avez des visions apocalyptiques dans votre tête. Calmez-vous! Sputnik est prêt à vous aider à dissiper les principaux mythes liés à l’aérophobie afin que votre vol soit plus calme.

    Les crashs aériens survenus ces dernières années ont déclenché une vague d'aérophobie. Des solutions existent pour aider les phobiques, comme des stages et des thérapies. Mais ce qui est le plus important, c'est de comprendre ce qui tient du mythe et de la réalité. Ce serait le premier pas pour se débarrasser de ses peurs.

    Turbulences

    Selon les formateurs des centres de traitement de l'aérophobie, «turbulence» est le mot le plus dur pour 20% des gens dans le monde. Ils croient qu'une forte turbulence est dangereuse. Pourtant techniquement, la probabilité de destruction d'un avion dans une zone de turbulences est proche de zéro.

    «En général, une zone de turbulences pour l'appareil, c'est tout à fait normal», indique à Sputnik l'expert en aviation, directeur exécutif de l'agence Airport, Oleg Panteleyev.

    «Bien sûr, les équipes tentent d'éviter les zones de très fortes turbulences, car elles provoquent une gêne pour les passagers, mais ce n'est pas un problème du point de vue de la destruction structurelle».

    «Toute erreur peut provoquer un crash»

    Il y a un autre mythe, selon lequel toute erreur peut provoquer un crash, car l'avion est une machine très compliquée.

    Selon les statistiques, il y a seulement 10 crashs d'avion pour 48 millions de vols par an. Un avion est réellement une machine très complexe et coûteuse, c'est pourquoi l'échec d'un système quelconque ou une erreur de l'équipage n'ont pas de lourdes conséquences. De plus, la situation est contrôlée par quatre ordinateurs et deux pilotes.

    L'âge de l'avion

    L'âge de l'appareil sur lequel, on vole n'a aucune incidence sur la sécurité du voyage. Les statistiques de crashs d'avions âgés ne sont pas plus élevées que celles de nouveaux appareils.

    Si l'appareil a l'air vieux, il ne faut pas laisser son imagination prendre le dessus, conseille le spécialiste de la sécurité aérienne Xavier Tytelman pour le Centre de Traitement de la Peur en Avion.

    «Même si la peur de l'avion est accrue. Un appareil qui aurait 20 ans peut ainsi sembler vieillot (surtout avec des sièges d'origine), mais les équipements de sécurité sont forcément mis à jour, les pilotes suivent leurs formations plusieurs fois par an et la maintenance est réalisée dans les conditions prévues par le constructeur», indique-t-il.

    Trous d'air

    Les avions modernes ne tombent pas dans des «trous». Ce que les gens appellent des «trous d'air» sont tout simplement des courants d'air de températures différentes. Les nuages se forment à partir d'une masse d'air chaud qui se condense au contact d'une masse d'air froid en prenant de l'altitude.

    Un avion
    © Sputnik . Marina Lisceva
    L'appareil en retrouvant une masse d'air froid perd donc ce courant d'air ascendant ce qui peut donner l'impression d'un «trou d'air» et cette sensation de «tomber».

    … et pour se rassurer encore

    L'année dernière, des développeurs russes ont mis au point une application unique en son genre qui permet aux passagers de suivre leur vol «en temps réel». Bien que destiné à gérer et à vaincre l'aérophobie, cette application pourrait s'avérer utile aux ingénieurs, aux pilotes d'essai et aux simples férus d'aviation, a confié à Sputnik son concepteur Aleksei Gervach, fondateur et PDG du centre Voler sans peur.

    Selon le concepteur, l'application se met en marche dès que l'avion décolle.

    Et finalement, il ne faut pas oublier que dans le monde, le nombre de décès dans des accidents de voitures se compte en millions.

    Lire aussi:

    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Après plus de quatre heures sur la tour Eiffel, le «grimpeur» s’est rendu (images)
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Tags:
    avion, turbulences, aérophobie, application, crash d'avion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik