Ecoutez Radio Sputnik
    Antonov An-124

    Le San Juan argentin disparu sera recherché par un Ruslan russe

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    Sous-marin disparu en Argentine (50)
    19470

    La Russie enverra l’un des plus grands avions au monde participer aux recherches du sous-marin argentin San Juan.

    Selon la chaîne de télévision Todo Noticias il s'agit bien sûr d'un Antonov An-124 Ruslan, capable d'embarquer 150 tonnes de frets. En outre, un mini-sous-marin russe pourrait être également expédié en Argentine.

    Mercredi 22 novembre, Vladimir Poutine a proposé à son homologue argentin Mauricio Macri l'aide de la Russie dans l'opération de recherche et de sauvetage du sous-marin San Juan. Les deux Présidents se sont mis d'accord sur des contacts entre les ministères de la Défense dans le cadre de cette opération.

    Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, s'est déjà entretenu par téléphone avec le ministre argentin Julio Martinez sur l'envoi de spécialistes de la marine russe.

    Selon le ministère argentin des Affaires étrangères, la Russie est le 13e pays à participer aux recherches du San Juan.

    Le 15 novembre, le commandement de la Marine argentine a perdu le contact avec le sous-marin argentin ARA San Juan avec 44 personnes à bord. Il avait quitté le port d'Ushuaia avant de mettre le cap sur Mar del Plata, à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires.

    Construit en Allemagne, le sous-marin ARA San Juan fait partie de la Marine argentine depuis 1985. Ce submersible de la classe TR 1700 est long de 66 mètres et sa vitesse maximale est de 25 nœuds.

    Dossier:
    Sous-marin disparu en Argentine (50)

    Lire aussi:

    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    opération de recherche, An-124, ARA San Juan (sous-marin), Mauricio Macri, Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine, Argentine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik