Ecoutez Radio Sputnik
    Policiers sur Oxford Street à Londres

    Des tirs signalés sur Oxford Street à Londres, la police intervient

    © AFP 2017 Daniel LEAL-OLIVAS
    International
    URL courte
    305

    La station londonienne d'Oxford Circus a été évacuée vendredi soir et des policiers armés se sont déployés dans la zone après des rapports faisant état de coups de feu.

    La police de Londres a annoncé avoir reçu de «nombreux rapports» faisant état de coups de feu sur Oxford Street, dans le centre de la capitale britannique.

    ​Selon les témoignages des internautes, la station Oxford Circus du métro londonien a été évacuée:

    ​Sur les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on voit des gens en train de fuir les lieux:

    ​La police indique qu'une personne a subi une «légère blessure" pendant l'évacuation. D'autres informations sur d'éventuelles victimes ne sont pas disponibles dans l'immédiat. Les rapports initiaux faisant état de coups de feu ne se sont pas confirmés pour le moment, souligne la police:

    «Nous n'avons détecté aucune trace de suspects ni de tirs», a fait savoir la police via son compte Twitter tout en appelant les personnes se trouvant sur Oxford Street à se réfugier «dans un immeuble».

    La police a également indiqué avoir réagi à l'incident «comme s'il était terroriste». La Régie des transports londonienne (TfL) a pour sa part évoqué un «incident voyageur» sans plus de précisions.

    ​Deux stations de métro, celles d'Oxford Circus et de Bond Street, ont été fermées avant de rouvrir un peu plus tard. Pourtant, les boutiques situées un peu plus loin restaient ouvertes et les gens continuaient à faire leurs achats, en ce jour de Black Friday.

    Lire aussi:

    Une explosion au centre de Londres, un blessé
    Une explosion fait plusieurs blessés dans le métro de Londres
    La station de métro londonienne Angel fermée à la suite d'une alerte
    Tags:
    incident, tirs, évacuation, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik