International
URL courte
4140
S'abonner

Le Soudan compte sur la construction par le groupe public russe Rosatom de plusieurs réacteurs nucléaires flottants et d’une grande centrale nucléaire d’une puissance de 1.200 mégawatts, selon le Président soudanais Omar el-Béchir, en visite en Russie.

«Nous avons signé un accord sur l'utilisation de l'énergie atomique pour la production d'énergie. Nous commencerons par de petites centrales flottantes car elles ne demandent pas beaucoup de temps, c'est rapide, ce sera le début. Mais l'accord principal porte sur la construction d'une centrale de 1.200 mégawatts, c'est une grande centrale», a déclaré à Sputnik Omar el-Béchir, ajoutant qu'une centrale flottante de 8 MW devait arriver à Port-Soudan.

Le Président soudanais a également ajouté que son pays était intéressé par le développement de l'énergie hydroélectrique et voudrait construire une centrale électrique avec l'utilisation de barrages sur le Nil.

Comme annoncé le vendredi 24 novembre, dans le cadre de la visite de M. el-Béchir en Russie, le ministre soudanais de l'Eau, Mouattaz Salim, et le directeur général de Rosatom, Alekseï Likhatchev, ont signé un accord intergouvernemental sur la coopération dans l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins civiles.

Le département des communications de Rosatom a fait savoir que le groupe étudierait la construction d'une centrale nucléaire au Soudan d'après les technologies russes, ainsi que d'un centre de la science et des technologies nucléaires sur la base de l'accord russo-soudanais signé vendredi.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Washington annonce 1,3 milliard de dollars de sanctions contre la France puis les gèle
Tags:
centrale électrique, centrale nucléaire, Rosatom, Alekseï Likhatchev, Omar el-Béchir, Russie, Nil, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook