International
URL courte
6131
S'abonner

Bien que Donald Trump ait promis à Recep Tayyip Erdogan de cesser les livraisons d'armes aux forces d'autodéfense kurdes en Syrie (YPG), des armements américains sont toujours fournis aux Kurdes syriens. Abdulaziz Yunus, chargé des relations extérieures des Forces démocratiques syriennes (FDS), commente la situation pour Sputnik.

Lors de l'entretien téléphonique qu'ils ont eu vendredi dernier, le Président américain aurait promis à son homologue turc de ne plus livrer d'armes aux milices kurdes YPG, composante des FDS, mais cette alliance arabo-kurde engagée dans la lutte contre Daech en Syrie bénéficie toujours d'un approvisionnement en armes de la part de Washington, a reconnu Abdulaziz Yunus dans un entretien accordé à Sputnik.

«Les États-Unis et les forces de la coalition continuent de nous fournir des armes. Les informations selon lesquelles les Américains auraient arrêté leurs livraisons d'armes ne correspondent pas à la réalité. La veille, les États-Unis nous ont envoyé des centaines de camions chargés d'armements», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que pour le moment, les Américains n'avaient fait aucune déclaration sur l'arrêt de leur soutien en armements.

«Par contre, ils déclarent leur intention de renforcer leur coopération avec nous et d'augmenter les volumes du soutien accordé aux Forces démocratiques syriennes. Telle est leur stratégie actuelle. Pour notre part, nous espérons également qu'ils continueront à nous apporter leur soutien», a résumé M.Yunus.

Le soutien des États-Unis aux milices YPG, branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qualifié d'organisation terroriste en Turquie, alimente depuis de longs mois les tensions entre Ankara et Washington. Par ailleurs, Recep Tayyip Erdogan accuse Washington d'aider les Kurdes syriens «non seulement avec des armes mais aussi avec du personnel».

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Les Américains vont débarquer à La Rochelle «pour renforcer le flanc Est de l’Europe face à la Russie»
Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Tags:
tensions, aide, soutien, Kurdes, livraisons d'armes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Forces démocratiques syriennes (FDS), Forces d'autodéfense kurdes (YPG-YPJ), Sputnik, Etat islamique, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Abdulaziz Yunus, Washington, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook