International
URL courte
15335
S'abonner

Les efforts déployés par les États-Unis et l’Union européenne pour réduire au silence les médias russes qui se livrent, selon eux, à la «propagande» font penser au roman «1984» de George Orwell, a déclaré à Sputnik Eric Van de Beek, rédacteur à la revue géopolitique néerlandaise Novini.

Le Parlement européen a adopté une résolution sur la lutte contre la «propagande russe» pour remettre en application la loi Foreign Agents Registration Act (FARA) qui date de 1938, ainsi que par la création de l'East Stratcom Task Force, groupe opérationnel dont la mission consiste à traquer les informations considérées comme douteuses sur internet, a rappelé Eric Van de Beek à Sputnik.

«La Fédération européenne des journalistes (FEJ) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ) se sont prononcées contre cette résolution. Je les soutiens entièrement. Le président de la FIJ Philippe Leruth a notamment déclaré qu'il ne croyait pas que la censure, la discrimination et la diabolisation soient la bonne réponse à la "propagande", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que Ricardo Gutiérrez, secrétaire général de la FEJ, avait exprimé son mécontentement à l'égard du fait que les auteurs de ladite résolution n'avaient même pas consulté la FEJ qui est cependant la principale organisation journalistique en Europe.

«À mon avis, tant aux États-Unis qu'au sein de l'Union européenne, nous nous avançons à grands pas vers "1984", de George Orwell, où le ministère de la Vérité contrôlait la liberté d'information. Comme je le constate, RT et Sputnik contribuent largement à la variété des médias internationaux. Il se peut qu'ils soient sélectifs dans leurs reportages, tout comme le sont la BBC, CNN, Euronews ou Al Jazeera. Les gens doivent toutefois avoir accès à tous ces médias pour pouvoir former leur propre opinion sur tout ce qui se passe», a conclu le Néerlandais.

RT America s'est vu obliger de s'enregistrer le 13 novembre dernier en tant qu'agent étranger aux États-Unis à la demande du département américain de la Justice, conformément au Foreign Agents Registration Act (FARA). La rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, avait indiqué que RT America était catégoriquement contre cette exigence, mais qu'elle la respecterait pour éviter d'être interdite aux États-Unis. À son tour, l'East Stratcom Task Force a récolté une collection d'informations «fausses» publiées par des médias tels que Sputnik concernant le conflit en Catalogne.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
loi, liberté de la presse, vérité, résolution, propagande, médias, 1984 (film), Euronews, Al-Jazeera, BBC, CNN, chaîne de télévision russe RT, Parlement européen, Fédération européenne des journalistes (FEJ), Fédération internationale des journalistes (FIJ), Sputnik, Union européenne (UE), Margarita Simonian, Philippe Leruth, Ricardo Gutiérrez, George Orwell, Eric Van de Beek, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook