International
URL courte
20229
S'abonner

Bien que le verdict du magazine n'ait pas encore été annoncé, les lecteurs du Time ont choisi leur «héros». Selon la version des lecteurs du magazine, l’homme de l’année est… le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane Al Saoud.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane Al Saoud, est devenu l'homme de l'année 2017 pour les lecteurs du magazine Time, indiquent les résultats du vote en ligne.

En 2017, Mohammed ben Salmane Al Saoud a déclaré une guerre à la corruption dans le pays. Le 5 novembre, le Comité supérieur anticorruption dirigé par le prince héritier a décrété l'arrestation d'une quarantaine de Saoudiens influents, dont des membres de la famille royale, des ministres, des militaires et des hommes d'affaire.

Tandis que de grandes personnalités du monde politique n'ont pas pu dépasser la barre de 10% (Hillary Clinton 4%, Angela Merkel 3%, Emmanuel Macron 3%, Vladimir Poutine 3% et Donald Trump 2%), le prince héritier a recueilli 24% des votes.

Les participants de la campagne #MeToo («Moi aussi») occupent le deuxième place du classement. Les utilisateurs des réseaux sociaux, victimes de harcèlement sexuel, ont reçu 6% des votes des lecteurs.

L'année précédant, le Premier ministre indien Narendra Modi avait gagné les cœurs des lecteurs du magazine. Le choix des lecteurs, en règle générale, diffère de la décision éditoriale.

La rédaction du Time décerne ce titre depuis 1927 à la personne qui a «marqué le plus l'année écoulée». En 2007, c'était Vladimir Poutine qui avait été reconnu homme de l'année et en 2016 Donald Trump avait gagné ce titre suite à son élection.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, lecteurs, homme de l'année, Time, Donald Trump, Emmanuel Macron, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook