Ecoutez Radio Sputnik
    Gorbatchev

    Possible rupture du FNI: Gorbatchev prédit des missiles déployés près des frontières

    © Sputnik. Sergey Guneev
    International
    URL courte
    13502

    Alors qu’est activement évoquée une éventuelle sortie des USA du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) de 1987, l'ancien Président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev met en garde contre les conséquences de cette démarche, prédisant dans ce cas le déploiement de missiles près des frontières russes et européennes.

    Si les autorités américaines remettent en service leur arsenal de missiles proscrits par le Traité FNI, cela aura de très graves conséquences. Selon l'ancien Président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev, la rupture du Traité FNI impliquera le déploiement de missiles près des frontières russes et européennes.

    «La rupture du Traité FNI aurait des conséquences très graves. Que se soient des conséquences directes, comme le déploiement de missiles près des frontières russes et européennes, ou des conséquences indirectes pour le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)», a déclaré l'ancien Président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev.

    Signé en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan, le Traité russo-américain FNI a une durée illimitée. Il interdit aux pays signataires de posséder des missiles balistiques basés au sol et des missiles de croisière d'une portée allant de 500 à 5.500 km.

    La Russie et les États-Unis se sont à maintes reprises accusés de créer des matériels de guerre en violation du Traité FNI. Des membres du Congrès américain ont plusieurs fois appelé à élaborer un projet de loi accusant Moscou du non-respect du Traité, ce qui permettrait aux États-Unis de s'en retirer, selon le même scénario qui a été utilisé pour le Traité ABM.

    Dans le même temps, le Pentagone, le département d'État américain et le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche continuent d'affirmer que ce texte répond aux intérêts des États-Unis. Washington n'a jamais essayé de dénoncer le traité.

    Selon Moscou, même les systèmes actuels du bouclier antimissile américain permettent de lancer des missiles de croisière dont le déploiement au sol est interdit par le Traité FNI.

    Lire aussi:

    Traité sur les missiles: le désarmement nucléaire a-t-il acté son échec?
    Le Congrès US approuve la création d’un missile de portée intermédiaire
    Les USA planchent sur des armes interdites par le traité FNI
    Tags:
    Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Ronald Reagan, Mikhaïl Gorbatchev, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik