International
URL courte
0 22
S'abonner

Le pigiste de Sputnik au Yémen, qui a été pris en otage par des insurgés houthis il y a dix jours, reste injoignable, a fait savoir son épouse.

Le pigiste de Sputnik retenu en otage au Yémen par des Houthis reste injoignable depuis le 5 décembre dernier, jour où il avait réussi à appeler son épouse pour lui dire qu'il était sain et sauf.

«Je reste sans nouvelles de lui, je ne sais pas ce qu'il devient», a-t-elle indiqué.

Les insurgés houthis ont investi le 2 décembre le centre de télévision à Sanaa où se trouve, entre autres, le siège de la chaîne Yemen Today réputée être proche du parti de l'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh. Le pigiste de Sputnik travaillait pour cette chaîne. Deux sources indépendantes l'une de l'autre ayant des contacts avec les insurgés avaient annoncé à Sputnik que son pigiste était retenu en otage avec 40 autres journalistes par les Houthis au siège de la télévision.

Les journalistes retenus en otage seront libérés à l'issue d'une enquête, avait précédemment affirmé à Sputnik Halima Jahaf, membre du bureau politique du mouvement houthi Ansar Allah.

La chaîne Yemen Today est réputée proche du Congrès populaire général (parti de l'ex-Président yéménite) qui a appelé les habitants à défendre le pays contre son récent allié, le mouvement houthi Ansar Allah.

Elle a diffusé un discours d'Ali Abdallah Saleh dans lequel il appelait à un soulèvement contre les Houthis et interdisait aux militaires qui lui étaient restés fidèles d'obtempérer à leurs ordres.

Ali Abdallah Saleh a trouvé la mort un peu plus tard lors d'un échange de tirs avec les insurgés.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Tags:
pigiste, prise d'otages, Yemen Today, Ansarullah, Sputnik, Ali Abdallah Saleh, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook