Ecoutez Radio Sputnik
    Sanaa bombardée

    La Russie ferme provisoirement son ambassade au Yémen et la transfère à Riyad

    © REUTERS/ Khaled Abdullah
    International
    URL courte
    749

    La situation à Sanaa devenant de plus en plus préoccupante, la Russie suspend sa présence diplomatique au Yémen, a annoncé à Sputnik la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    Moscou a pris la décision d'interrompre temporairement sa présence diplomatique au Yémen, a déclaré mardi à Sputnik Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    «Compte tenu de la situation à Sanaa, il a été décidé de suspendre pour un certain temps la présence diplomatique russe au Yémen, a-t-elle indiqué. Tout le personnel de l'ambassade de Russie a quitté le pays.»

    «L'ambassadeur de Russie et certains membres du corps diplomatique russe accrédités au Yémen rempliront leurs fonctions depuis Riyad», a encore fait remarquer Maria Zakharova.

    Les Houthis ont annoncé le 4 décembre dernier avoir tué l'ancien président Ali Abdallah Saleh qui, d'allié des Houthis, était devenu leur adversaire et avait tendu la main à l'Arabie saoudite, à la tête d'une coalition qui combat les rebelles depuis 2015. Au cours des 33 ans qu'il a passé au pouvoir, Saleh a combattu à plusieurs reprises contre des rebelles houthis Ansar Allah. Pourtant, après son retrait à la suite du «printemps arabe» en 2012, il a pris, en 2014, le parti des houthis dans un soulèvement contre le nouveau gouvernement du Président Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale.

    Lire aussi:

    Des raids de la coalition arabe font plus de 20 morts au Yémen
    Yémen: de nouveaux morts dans une frappe de la coalition
    Des organisations humanitaires au Yémen évacuent leur personnel
    Tags:
    transfert, ambassade, Sputnik, Abd Rabbo Mansour Hadi, Ali Abdallah Saleh, Maria Zakharova, Riyad, Russie, Sanaa, Yémen, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik