Ecoutez Radio Sputnik
    Un homme

    Matrix est proche: le corps humain utilisé pour générer les cryptomonnaies

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    0 06

    Notre travail est-il menacé par les robots? Pas grave, une start-up néerlandaise a inventé une nouvelle application au corps humain: il ne suffit que de rester couché et de générer l’énergie nécessaire au minage des cryptomonnaies.

    Il semble que l'avenir démontré dans les films de Wachowski, où les machines utilisent les gens comme des batteries, est juste au coin de la rue. La start-up néerlandaise l'Institut de l'Obsolescence de l'Homme a élaboré des combinaisons et appareils qui absorbent la chaleur du corps humain et la convertissent en énergie utilisée pour générer de la cryptomonnaie.

    En 212 heures, l'équipe de l'Institut composée de 37 personnes portant des combinaisons a généré 127.210 milliwatts d'énergie, ce qui était suffisant pour produire 16.594 pièces différentes. Ne visant pas à acquérir de bitcoins, les chercheurs se sont concentrés sur des crypto-monnaies créées il n'y a pas si longtemps et avec un plus grand potentiel de croissance: Vertcoin, Startcoin, Dash, Lisk, Etherium et Litecoin. Selon le portail The Next Web, 80% des pièces ont été distribuées parmi les participants et 20% ont été gardées par l'Institut.

    Dans le même temps, le fondateur de l'Institut pour l'Obsolescence de l'Homme Manuel Beltran estime que la recherche de nouvelles applications pour le corps humain n'est pas seulement une étude, mais aussi une forme d'art.

    «À mon avis, l'art peut expliquer des idées abstraites et avec l'aide de l'art, vous pouvez déclencher quelque chose. Avec l'aide de ce projet, je veux générer des questions et de nouvelles idées», a-t-il expliqué.

    Lire aussi:

    La justice française ouvre une enquête contre Apple pour «obsolescence programmée»
    Obsolescence programmée: à l’aube d’un grand procès?
    «Indice de réparabilité»: coup de comm’ ou réelle avancée?
    Tags:
    corps humain, chaleur, énergie, cryptomonnaie, Lilly Wachowski, Lana Wachowski, Pays-Bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik