Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux russe et allemand

    Quel est le pays européen le plus frappé par les sanctions antirusses?

    © AFP 2018 John Macdougall
    International
    URL courte
    20540

    Des économistes allemands ont mené une recherche afin d’estimer les pertes subies par les pays européens dû aux sanctions à l’égard de la Russie. Et leur pays se retrouve en tête de liste.

    L'Allemagne est le pays européen qui a subi la réduction la plus drastique de ses exportations suite aux sanctions antirusses, indique le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung se référant aux résultats de la recherche d'économistes de l'Institut de Kiel pour l'économie mondiale (IfW).

    «L'Allemagne subit presque 40% des pertes des pays occidentaux, tandis que les autres acteurs géopolitiques […] sont touchés dans une moindre mesure», apprend-on de la recherche.

    Selon l'Institut, les exportations du Royaume-Uni vers la Russie ont chuté de 7,9% et celles de la France de 4,1%. Les pertes des États-Unis ont été moins significatives, leurs exportations vers la Russie ne s'étant réduites que de 0,6%.

    Les pertes mensuelles de l'Allemagne attribuables aux sanctions antirusses sont estimées à 727 millions d'euros. Les auteurs de la recherche soulignent également que seulement en 2015 les pays occidentaux ont perdu 44 milliards d'euros, dont 90% en UE.

    L'Union européenne a décrété des sanctions contre de Moscou en mars 2014 en raison de la crise ukrainienne et du rattachement de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie. En réaction, Moscou a limité ses importations de marchandises en provenance de pays ayant introduit des sanctions à son encontre.

    Lire aussi:

    Le PDG d’Adidas rompt le silence sur les sanctions antirusses
    Lavrov dévoile comment les USA utilisent l’Europe contre la Russie
    Sanctions antirusses: les entreprises allemandes subissent des «pertes néfastes»
    Tags:
    commerce, exportations, économie, sanctions, Royaume-Uni, Europe, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik