Ecoutez Radio Sputnik
    L'artillerie déployée près d'Abou Kamal, en Syrie

    Damas: les discussions avec l’opposition possibles à une seule condition

    © REUTERS / STRINGER
    International
    URL courte
    4340

    La délégation syrienne à Genève n’engagera pas de négociations avec les représentants de l’opposition jusqu’à ce qu’une condition ne soit levée, a annoncé l’ambassadeur permanent syrien auprès de l’Onu.

    La délégation du gouvernement syrien à Genève ne prendra pas part à des négociations avec les différents groupes de l'opposition aussi longtemps que sa déclaration sur la démission de Bachar el-Assad restera en vigueur, a déclaré l'ambassadeur permanent syrien auprès de l'Onu, Bachar al-Jaafari.

    «Nous n'entamerons pas de pourparlers directs avec eux [l'opposition, ndlr]. La délégation du gouvernement de la Syrie ne mènera aucun dialogue dans une situation de condition préalable. La déclaration de Riyad 2 est une condition préalable à ces négociations.»

    Le 8e round de négociations entre le gouvernement syrien et l'opposition a commencé le 28 novembre et prendra fin le 24 décembre.

    La délégation syrienne n'a pas assisté à une partie du cycle, jugeant la demande de l'opposition portant sur la démission d'Assad inacceptable. Les représentants de l'opposition ont quitté les pourparlers le 2 décembre.

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne voudrait rencontrer le gouvernement sans intermédiaires
    Riyad appelle l’opposition syrienne à trouver une nouvelle approche pour résoudre la crise
    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    Tags:
    conditions, opposition, pourparlers, Genève, Abou Kamal, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik