Ecoutez Radio Sputnik
    Al-Hasakah

    Moscou: 750 terroristes concentrés à Al-Hasakah, où la coalition US forme des combattants

    © Sputnik . Valeriy Melnikov
    International
    URL courte
    25557

    Selon le ministère russe de la Défense, environ 750 terroristes sont concentrés dans un camp de réfugiés à Al-Hasakah, où la coalition internationale forme des combattants.

    D'après les réfugiés syriens rentrant dans les zones libérées de Daech, environ 750 terroristes sont concentrés dans la région du camp de réfugiés dans la province syrienne d'Al-Hasakah, rapporte le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Pour le moment, environ 750 combattants venus de Raqqa, de Deir ez-Zor, d'Abou Kamal et des territoires à l'est de l'Euphrate sont concentrés dans la région du camp de réfugiés», est-il indiqué dans le rapport.

    Le Centre précise également que le noyau du groupement est composé de plus de 400 terroristes de Daech qui, soutenus par les États-Unis, avaient quitté sans entrave Raqqa en octobre dernier.

    Comme l'indiquent les résidents locaux rentrant dans les zones libérées de Daech, ce camp est utilisé depuis plus de six mois par la coalition internationale comme base d'entraînement des combattants affluant de différentes régions de la Syrie.

    Selon les propos recueillis auprès des réfugiés qui ont séjourné dans le camp d'Al-Hasakah, de nouveaux détachements armés baptisés Nouvelle armée syrienne formés sous la direction d'instructeurs américains des Forces d'opérations spéciales, seraient transférés dans le sud de la Syrie afin de faire face aux troupes gouvernementales, poursuit le document.

    Lire aussi:

    Le Pentagone formerait-il une Nouvelle armée syrienne avec d'anciens terroristes de Daech?
    Comment l’armée russe organise la réinstallation des réfugiés en Syrie
    Défense russe: les USA responsables de la crise dans le camp syrien de réfugiés Rukban
    Tags:
    terrorisme, Daech, Abou Kamal, Al-Hasaka, Euphrate, Deir ez-Zor, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik