Ecoutez Radio Sputnik
    Bachar al-Assad

    Assad: le terrorisme en Syrie existe avec le soutien de l'Occident

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    28612

    Le terrorisme en Syrie existe avec le soutien de l'Occident, le Front al-Nosra est actuellement un des problèmes principaux, a déclaré lundi le Président syrien Bachar al-Assad.

    Le terrorisme en Syrie existe avec le soutien de l'Occident, le Front al-Nosra est actuellement un des problèmes principaux, a déclaré lundi le Président syrien Bachar al-Assad cité par l'agence syrienne Sana.

    «Quand on focalise son attention sur Daech, c'est une tentative de détourner l'attention du fait que le terrorisme existe toujours avec le soutien de l'Occident. Le Front al-Nosra est en tête de cette terreur», a noté M.Assad.

    Selon le chef d'État, la lutte contre le terrorisme en Syrie ne se limite pas à la guerre contre Daech, elle prendra fin seulement après qu'on aura éliminé le dernier terroriste, quel que soit le nom du groupe auquel il appartient.

    «Tant qu'il y a Daech, le Front al-Nosra et des organisations terroristes portant d'autres noms, nous mènerons notre guerre. La guerre contre le terrorisme se terminera en Syrie après qu'on aura anéanti le dernier terroriste […]. Nous avons franchi une étape importante en détruisant Daech. Sa défaite n'est pas complète, mais nous avons démantelé ses centres principaux en Syrie. C'est une étape importante et une grande victoire», a indiqué M.Assad.

    Le Président a salué l'idée de participation des Nations unies au règlement de la crise syrienne, à condition que l'Onu respecte la souveraineté de la Syrie et le droit de son peuple à l'autodétermination.

    Lire aussi:

    Lavrov désigne l’ennemi principal en Syrie aidé «de l’extérieur»
    Assad: Daech, le Front al-Nosra, Washington, Paris et Riyad agissent de concert en Syrie
    Moscou: al-Nosra épargné par les frappes de la coalition en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, Daech, Front al-Nosra, Bachar el-Assad, Occident, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik