Ecoutez Radio Sputnik
    Conseil de sécurité de l'Onu

    Les États-Unis bloquent la résolution contre la décision de Trump sur Jérusalem

    © REUTERS / Brendan McDermid
    International
    URL courte
    311364

    Les États-Unis ont imposé leur veto sur le projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

    Le projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu contre la décision du Président américain sur Jérusalem a été bloqué lundi par les États-Unis. Les 14 autres membres du conseil ont soutenu le projet de résolution, proposé par l'Égypte, mais l'ambassadrice des États-Unis Nikki Haley y a opposé son veto.

    Mme Haley a en outre déclaré que le vote était une «insulte» qui «ne serait pas oubliée».

    Le 6 décembre dernier, le Président américain Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée. L'initiative a provoqué la colère du monde arabe et des émeutes dans les territoires palestiniens.

    Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv. En 1995, le Congrès américain avait adopté une loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    veto, projet de résolution, Conseil de sécurité de l'Onu, Nikki Haley, Donald Trump, Jérusalem, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik