Ecoutez Radio Sputnik
    Eric Schmidt

    Ce que l’on sait sur la démission du président d'Alphabet, maison-mère de Google

    © AFP 2018 DANI POZO
    International
    URL courte
    230

    Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé jeudi la démission de son président exécutif Eric Schmidt, signant la fin d'un cycle de 17 années durant lesquelles il a fait d'une start-up prometteuse de la Silicon Valley une entreprise technologique mondiale.

    Eric Schmidt, président du conseil d'administration d'Alphabet, la maison-mère de Google, quittera ses fonctions en janvier pour se consacrer à d'autres projets, notamment philanthropiques, a annoncé le groupe jeudi.

    Après sa démission, qui sera effective en janvier, Eric Schmidt conservera un rôle de conseil auprès du groupe sur les questions scientifiques et techniques. Il reste en outre membre du conseil d'administration.

    «C'est le bon moment dans l'évolution d'Alphabet pour cette transition», a déclaré Eric Schmidt dans un communiqué, soulignant que les activités du groupe se portaient bien.

    Les dirigeants d'Alphabet et de Google «pensent que le temps est venu pour qu'Alphabet évolue vers cette transition», a-t-il indiqué.

    «Ces dernières années, j'ai consacré beaucoup de temps à des sujets scientifiques et technologiques, et à la philanthropie, et je compte m'y consacrer encore davantage», a ajouté l'intéressé.

    «Depuis 2001, Eric nous apporte son expérience du monde de l'entreprise et son expertise en tant qu'ingénieur (informatique), ainsi que sa vision claire de l'avenir de la technologie», a commenté pour sa part le directeur général d'Alphabet, Larry Page, qui a cofondé Google avec Sergey Brin en 1998.

    Eric Schmidt, qui a été recruté par les fondateurs de Google, en a été le directeur général pendant 10 ans, de 2001 à 2011. Il a joué un rôle clé dans la transformation de la start-up californienne fondée en 1998 comme moteur de recherche sur internet en une société internationale cotée en Bourse aux multiples activités, soulignent d'anciens employés de Google.

    Lire aussi:

    RT et Sputnik feraient l'objet d'un déclassement sur Google News
    Course de relais de la campagne anti-médias russes: le tour est à Google
    La promesse de Google de rendre Sputnik et RT moins visibles est «une agression directe»
    Tags:
    Alphabet, Google, Eric Schmidt, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik