International
URL courte
4160
S'abonner

La Syrie a des plans de reconstruction de son réseau ferroviaire et compte sur le concours de ses partenaires, notamment de la Russie, pour les réaliser, a raconté dans un entretien accordé à Sputnik Najib Fares, directeur général des Voies Ferrées syriennes.

La reconstruction des chemins de fer joue un très grand rôle pour le redressement économique de la Syrie et ses communications avec ses voisins. Aussi, est-il extrêmement important qu'elle se fasse rapidement, a indiqué Najib Fares à Sputnik.

«Longues de 2.500 km, nos voies ferrées sont reliées aux chemins de fer de nos voisins, notamment de de l'Irak. Leur reconstruction profite non seulement à Damas, mais aussi aux pays voisins qui pourront accéder aux ports syriens sur le littoral de la Méditerranée», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que les chemins de fer qui reliaient les centres industriels du pays à ses ports constituaient une autre priorité. Le redressement économique du pays impose le rétablissement du réseau de transport dans les plus brefs délais.

«D'après les estimations préalables, cette reconstruction nécessitera 500 milliards de livres syriennes (SYP), soit près d'un milliard de dollars… Nous comptons sur l'assistance de nos alliés et, tout particulièrement de la Russie», a dit le responsable.

Selon ce dernier, les détails de futurs contrats avec des sociétés russes font actuellement l'objet de négociations tant à Moscou qu'à Damas.

«On nous a promis un appui total pour la reconstruction de nos voies ferrées. Cela va contribuer au rétablissement de la Syrie, au redressement de son économie et soutiendra finalement tout le peuple syrien», a conclu M.Fares.

Lire aussi:

Le ministre russe de la Défense annonce la défaite totale de Daech en Syrie
Le «caniche de Poutine»: le débat entre Trump et Biden vire au chaos
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
Tags:
contrat, aide, redressement économique, reconstruction, chemin de fer, Sputnik, Najib Fares, Méditerranée, Russie, Irak, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook