International
URL courte
9316
S'abonner

Geste symbolique ou systèmes d’armement susceptibles d’augmenter le potentiel de l’armée ukrainienne? Un expert russe décrypte les informations sur la livraison de missiles américains Javelin à l’Ukraine.

La livraison à l’Ukraine de missiles antichar de type Javelin peut être perçue comme un geste politique: cet armement ne renforcera pas les capacités au combat des forces armées ukrainienne, a déclaré samedi à Sputnik l’expert militaire Victor Mourakhovsky.

«En principe, cela n’ajoutera rien de nouveau aux capacités de défense des Forces armées ukrainiennes. C’est plutôt un geste symbolique d’élargissement de la nomenclature d’aide militaire à l’Ukraine. Ce système ne changera rien même au niveau opérationnel, sans évoquer celui stratégique, en cas d’offensive d’envergure», a-t-il déclaré.

Et de souligner que l’Ukraine disposait d’ores et déjà de «suffisamment de systèmes antichars, mais aussi d’autres constructions héritées à l’URSS et des systèmes de plusieurs modifications fabriquées par des entreprises ukrainiennes».

Pour rappel, les médias américains avaient plus tôt annoncé que Washington avait finalement décidé de livrer à l'Ukraine des armes létales, dont des missiles Javelin, pour la bagatelle de 47 millions de dollars.

Auparavant, la chaîne télévisée ABC News, se référant à ses sources au département d'État, a annoncé que Trump souhaitait approuver la livraison de lance-missiles antichar à l'Ukraine. Selon les sources, il s'agit de livrer 210 missiles et 35 lance-missiles pour la somme de 47 millions de dollars.

Après une approbation formelle du Président, le projet sera soumis au Congrès qui devrait l'examiner au bout d'un mois et le soumettre à l'approbation du département d'État.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
soutien, armements, livraisons, FGM-148 Javelin, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook