Ecoutez Radio Sputnik
    Des enfants syriens dans la Ghouta

    Ankara et Moscou discutent de l'évacuation de 500 civils de la Ghouta orientale

    © AFP 2018 AMER ALMOHIBANY
    International
    URL courte
    3110

    La Turquie et la Russie négocient l'évacuation d'environ 500 habitants de la Ghouta orientale, une banlieue située à l’est de Damas, a déclaré le Président turc.

    Lors d’une conférence de presse à Ankara, le chef de l'État turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué que Moscou et Ankara discutaient de l’évacuation de quelque 500 habitants civils de la Ghouta orientale pour des raisons humanitaires.

    «Environ 400.000 civils vivent dans la Ghouta orientale et en même temps il y a des terroristes. Près de 500 personnes, dont 170 enfants et femmes, ont besoin d'une aide urgente. Nous discutons avec Poutine de la façon de les transférer sans problèmes dans notre pays et de leur fournir une assistance médicale», a déclaré M.Erdogan.

    Il a ajouté que le Croissant-Rouge turc et les services d’urgence devraient être impliqués dans l’évacuation.

    La Russie, la Turquie et l’Iran se sont mis d'accord début mai à Astana, au Kazakhstan, pour créer quatre zones de désescalade sur le territoire syrien. À l'heure actuelle, trois zones de désescalade existent en Syrie: une au nord de la ville de Homs, la deuxième à la Ghouta orientale (près de Damas) et la troisième à la frontière entre la Syrie et la Jordanie. La quatrième zone doit voir le jour dans le nord d'Idlib.

    Lire aussi:

    Moscou, Ankara et Téhéran discutent de la création d’une zone de désescalade à Idlib
    Vers une nouvelle zone de désescalade en Syrie?
    Les terroristes provoquent les militaires syriens dans les zones de désescalade
    Tags:
    femmes, enfants, évacuation, aide humanitaire, Recep Tayyip Erdogan, Ghouta orientale, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik