International
URL courte
3019
S'abonner

Alors qu’une ambiance festive règne un peu partout dans le monde du fait des fêtes de fin d’année, un réfugié africain a décidé de grimper sur un arbre de Noël à Milan, et ce pour une raison bien particulière!

Un incident aussi cocasse que surprenant s'est produit le vendredi 21 décembre à l'approche de Noël dans la ville italienne de Milan où un refugié africain âgé de 21 ans a subitement décidé de grimper sur un arbre de Noël sur la place Duca D'Aosta, face à la Gare centrale, ont rapporté des médias locaux.

Les policiers se sont aussitôt rendus sur place. Lorsqu'un agent de sécurité a interrogé le jeune homme sur ses motivations, ce dernier a montré la croix qui couronnait l'arbre en affirmant que «l'arbre était mauvais».

Les policiers l'ont alors emmené au service d'immigration afin de lancer une éventuelle procédure de rapatriement. Il s'est néanmoins avéré que le jeune homme d'origine gambienne avait un titre de séjour qui lui avait été délivré en tant que réfugié dans la province de Brindisi, dans le sud de l'Italie. On ignore à l'heure actuelle pour quelle raison ce statut lui a été attribué.

Le refugié a donc déclaré que son lieu permanent de résidence était Ostuni, dans la province de Brindisi.
Le commissaire de police a alors immédiatement ordonné son retour dans le sud du pays.

Samedi, alors qu'il devait être transporté, le refugié a adopté un comportement agressif et a dû être placé par précaution dans le département psychiatrique d'un hôpital local. Il a également démontré un comportement inadéquat lorsqu'il se trouvait sous la surveillance des médecins.

D'après les médias locaux, ce n'est pas la première fois que des réfugiés africains font preuve d'un comportement agressif à Milan.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
sapin de Noël, police, immigration, titre de séjour, Milan, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook