Ecoutez Radio Sputnik
    Église Mar Mina à Helwan

    Attaque contre une église copte en Égypte

    © REUTERS / Amr Abdallah Dalsh
    International
    URL courte
    9118
    S'abonner

    Un homme armé a attaqué vendredi une église à Helwan, au sud du Caire, avant d'être abattu par les policiers, ont annoncé des responsables des forces de l'ordre.

    Une église a été attaquée à Helwan, en Égypte. Un officier de police a perdu la vie, tout comme l'auteur de l'attaque, qui a été abattu.

    Selon des sources au sein des services de sécurité, l'attaque contre une église copte a fait au moins trois morts.

    On ignore pour l'instant si les trois victimes incluent l'attaquant et combien d'attaquants étaient impliqués, mais le ministère de l'Intérieur fait état de deux policiers tués.

    Selon le quotidien égyptien Youm7, les forces de l'ordre poursuivent un autre assaillant qui a fui les lieux à moto.

    Selon l'AFP, se référant à des responsables, l'assaillant a ouvert le feu à l'extérieur de l'église, blessant cinq gardes de sécurité, et a tenté de donner l'assaut au bâtiment avant d'être abattu par la police.

    Une photo du corps présumé de l'assaillant, publiée sur le site du quotidien gouvernemental Al-Ahram, montre un homme barbu portant une veste avec des munitions étendu sur le sol.

    Selon les données actualisées, l'attaque a fait quatre morts, outre l'assaillant.Le site du journal égyptien Al-Watan relate que l'église a été attaquée par cinq assaillants, dont un kamikaze. Trois assaillants, dont le kamikaze, auraient été abattus.

    L'explosif fixé sur le corps du kamikaze a été désactivé.

    L'AFP vient d'annoncer que 10 personnes ont péri vendredi au sud du Caire dans une attaque contre une église menée par un homme armé,se référant à un responsable du ministère de la Santé.

    Ce responsable n'a pas précisé si l'assaillant, qui a été abattu par balles par la police, figurait parmi les dix morts.

     

    Tags:
    attaque, église, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik