International
URL courte
Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)
448126
S'abonner

Les États-Unis poursuivraient l’évacuation des chefs du réseau terroriste Daech des zones, où l’armée arabe syrienne continue son offensive, selon l’agence SANA.

Des hélicoptères américains ont évacué les leaders du réseau terroriste Daech de la province de Deir ez-Zor, a annoncé l'agence SANA citant des sources.

«Plusieurs hélicoptères américains ont auparavant atterri à proximité du barrage de Bassel, au sud de Hassaké, transportant à bord 47 chefs de Daech qui ont pris la fuite en raison des frappes de l'armée arabe syrienne», selon les mêmes sources.

Deux ans de lutte contre le «califat»: les opérations des forces russes en Syrie
© Sputnik . Ministry of Defence of the Russian Federation
Cette évacuation, qui aurait eu lieu dans la nuit du 27 au 28 décembre, ne serait pas la première évacuation de chefs de Daech, qui iraient rejoindre les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis.

En août dernier, l'armée de l'air américaine a évacué de Deir ez-Zor vers le Nord de la Syrie plus de 20 chefs de guerre de Daech et des membres de leur entourage, avait indiqué à Sputnik une source diplomatique militaire. Une information démentie par un porte-parole de la coalition menée par Washington.

Le conflit armé se poursuit en Syrie depuis mars 2011. Il a déjà fait plus de 220.000 morts selon l'Onu. Les pourparlers de paix se déroulent à Astana (Kazakhstan) et à Genève.

Dossier:
Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)

Lire aussi:

Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
Etat islamique, Deir ez-Zor, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook