Ecoutez Radio Sputnik
    Le site WikiLeaks

    Hillary Clinton était de mèche avec des médias US, affirme WikiLeaks

    © Sputnik. Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    3340

    Dans un tweet, WikiLeaks a révélé qu’un journaliste du New York Times avait envoyé par courriel au département d’État américain des informations concernant les révélations de Wikileaks quelques jours avant leur publication. À l’époque, Hillary Clinton était secrétaire d’État.

    La veille du Nouvel An, WikiLeaks a diffusé un tweet accompagné d'un courriel prouvant qu'un journaliste du New York Times avait fait parvenir au département d'État américain les dates de publications des révélations de WikiLeaks relatives au scandale du Cablegate.

    Le journaliste, Scott, a envoyé ce courriel le 28 novembre 2010. Il était destiné à Philip Crowley, assistant du secrétaire du département d'État américain en charge des relations publiques. Hillary Clinton était alors secrétaire d'État.

    ​«Le courriel montre que le New York Times a transféré les dates de publications des révélations sur le Cablegate au gouvernement américain (sans en avoir informé WikiLeaks), les mettant à la disposition du département d'État, chapeauté à l'époque par Hillary Clinton, jusqu'à neuf jours à l'avance pour déformer les révélations ou créer des diversions.»

    Le Cablegate est le nom donné par Wikileaks à son opération de publication de documents secrets en 2010 en coopération avec certains grands médias internationaux dont le New York Times.

    Il s'agissait de 251.287 courriels diplomatiques du département d'État et de plus de 250 ambassades et consulats américains à travers le monde.

    Lire aussi:

    Le tribunal de l'information UK reconnaît WikiLeaks comme un média
    Directeur de la CIA: «WikiLeaks est un service de renseignement hostile aux USA»
    Trump appelle à accélérer la publication des courriels d’Hillary Clinton
    Tags:
    publication, révélations, courriel, NYT, WikiLeaks, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik