International
URL courte
9321
S'abonner

Le service de sécurité intérieure israélien (Shabak) a démantelé un «réseau terroriste» palestinien basé en Cisjordanie et travaillant pour le compte du renseignement iranien, selon le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

«Le service de sécurité assisté par l'armée a démantelé un réseau terroriste en Cisjordanie qui travaillait secrètement pour le renseignement iranien», a déclaré Benjamin Netanyahu dans une vidéo diffusée par sa chancellerie.

Selon un rapport du Shabak dont le quotidien Haaretz s'est procuré une copie, trois Palestiniens ont été interpellés dont le principal suspect est un étudiant en génie informatique de 29 ans nommé Mohammed Maharmeh de la région d'Hébron. Selon le Shabak, il a été enrôlé par le renseignement iranien en 2015 par un parent résidant en Afrique du Sud.

Mohammed Maharmeh était chargé de différentes missions visant à faciliter des attaques terroristes contre des cibles israéliennes ainsi qu'à recruter des kamikazes. Il a reçu 8.000 dollars de la part des Iraniens pour avoir recruté deux Palestiniens d'Hébron.

L'enquête a établi que «les services de renseignement iraniens ont utilisé l'Afrique du Sud comme terrain privilégié pour localiser, recruter et former des agents contre Israël».

«Ce n'est pas pour la première fois qu'ils tentent de cibler l'État d'Israël de manières différentes et je suis heureux que le Shabak et nos services de sécurité réussissent à contrecarrer ces tentatives», a signalé M. Netanyahu.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
«Un effondrement du Liban ferait mal à l’ensemble du Moyen-Orient», selon Costantini
Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie
Un homme poignardé dans une mosquée de Londres, annonce la police locale - vidéo
Tags:
démantèlement, réseau terroriste, Service de sécurité intérieure israélien (Shabak), Benjamin Netanyahu, Hébron, Afrique du Sud, Cisjordanie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook