International
URL courte
5521
S'abonner

Malgré les mises en garde de la Russie et de nombreux pays européens, le Président ukrainien se réjouit de la décision de Washington de lui fournir des armes létales cette année.

Piotr Porochenko a déclaré que l'Ukraine recevrait en 2018 des armes létales américaines.

«Cette année… nous allons nous voir livrer des armes létales de défense par les États-Unis», a écrit Piotr Porochenko sur sa page Twitter mardi.

L'administration du Président Trump a déjà approuvé un projet de livraison à l'Ukraine d'armes létales, dont des missiles antichar Javelin. Après une approbation formelle du Président, le projet sera soumis au Congrès qui devrait l'examiner au bout d'un mois et le soumettre à l'approbation du département d'État. Selon la porte-parole de ce dernier, Heather Nauert, Washington a décidé de fournir des capacités défensives à l'Ukraine pour lui permettre d'assurer la protection de son intégrité territoriale et de sa souveraineté.

La Russie a plus d'une fois évoqué le danger des projets de livraison d'armements en Ukraine, indiquant que cette décision ferait monter d'un cran le conflit dans les régions orientales du pays. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, avait précédemment souligné que la vente d'armes à l'Ukraine serait loin de contribuer au règlement de la crise dans le Donbass et à l'application des accords de Minsk.

La majorité des politiciens européens s'élèvent eux aussi contre la livraison d'armes en Ukraine. Ainsi, Frank-Walter Steinmeier, Président allemand et ex-président de l'OSCE, a déclaré que fournir des armes à l'Ukraine était un moyen très risqué et contreproductif de sortir de la crise.

En avril 2014, les autorités ukrainiennes ont entamé une opération militaire contre les républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk, qui avaient proclamé leur indépendance suite au coup d'État de février 2014 en Ukraine. Selon les données actualisées de l'Onu, plus de 10.000 personnes ont jusqu'à présent trouvé la mort dans ce conflit. Les moyens de désamorcer la crise dans le Donbass sont évoqués notamment dans le cadre de rencontres à Minsk du Groupe de contact international qui, depuis septembre 2014, a adopté trois documents sur la désescalade.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
L’affaire Griveaux, révélatrice d’hypocrites
Un plongeur parvient à filmer de près un gigantesque requin blanc en Floride – vidéo
Un moyen pour conserver Windows 7 découvert
Tags:
armes létales, livraisons d'armes, Groupe de contact de MInsk, OSCE, ONU, Donald Trump, Dmitri Peskov, Frank-Walter Steinmeier, Petro Porochenko, Heather Nauert, Allemagne, Minsk, Donetsk, Lougansk, Washington, Donbass, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook