Ecoutez Radio Sputnik
    L'OMC

    «Guerre des sanctions»: le retrait de la Russie de l’OMC est-il envisageable?

    © AP Photo / Fabrice Coffrini
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (349)
    26634

    Moscou peut se retirer de l’OMC si l’action intentée par l’UE contre la Russie pour une somme de 1,39 milliard d’euros par an du fait des restrictions d’importations de viande porcine est satisfaite, a dit à Sputnik Sergueï Kalachnikov, premier chef adjoint de la commission économique du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    Le fait même de l'introduction de sanctions par l'Union européenne contre la Russie se trouve en contradiction flagrante avec les principes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a relevé à Sputnik le sénateur russe Sergueï Kalachnikov.

    «Si l'action en justice de l'UE est satisfaite, nous devrons sans doute limiter notre participation à l'OMC, voire nous en retirer complètement», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que les Européens avaient été les premiers à violer les règles de l'OMC, en appliquant une politique de sanctions contre la Russie.

    M.Kalachnikov a constaté qu'aussi bien les sanctions introduites par l'UE contre la Russie que l'embargo frappant les importations de denrées alimentaires en provenance de l'Europe et décrété à titre de réponse par Moscou ne s'inscrivaient pas du tout dans la logique même de la législation liée à l'OMC.

    Moscou a décrété en janvier 2014 un embargo sur l'ensemble du porc européen, motivé par des cas de fièvre porcine africaine (PPA) en Lituanie et en Pologne. L'Union européenne a porté plainte devant l'OMC.

    Politico a fait savoir en amont que, suite à la limitation des importations du porc européen en Russie, l'UE entendait percevoir un recouvrement de 1,39 milliard d'euros par an. Cette compensation équivaudrait au coût total du porc européen exporté vers la Russie en 2013. Qui plus est, la somme de ce recouvrement augmenterait chaque année de 15%.

    Au cours des six dernières années, la production de porc en Russie a été multipliée par 6. Cela est dû à des investissements importants et au soutien fort de l'État. Désormais, la Russie se prépare même à exporter du porc.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (349)

    Lire aussi:

    Embargo sur le porc: Moscou peut aussi «attaquer en justice l’action intentée par l’UE»
    Sanctions antirusses: Bruno Le Maire propose à Moscou une «manœuvre» éventuelle
    Moscou autorise l'importation de porcs en provenance de l'UE
    Tags:
    importations, exportations, porc, action en justice, euro, sanctions antirusses, Conseil de la Fédération, Union européenne (UE), Sputnik, OMC, Sergueï Kalachnikov, Moscou, Pologne, Lituanie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik