International
URL courte
2411125
S'abonner

Reconnaissant souvent mener des opérations régulières en Syrie, Israël refuse cependant de commenter plusieurs frappes aériennes et des tirs de missiles menés sur ce pays dans la nuit de lundi à mardi. Damas pour sa part persiste dans ses accusations.

L'armée israélienne a refusé de commenter les informations concernant une attaque aérienne qui aurait été réalisée contre la Syrie, ainsi que concernant son implication dans ce conflit.

«Nous ne faisons pas de commentaire sur le sujet», a déclaré à Sputnik un porte-parole de l'armée israélienne.

Auparavant, le commandement général des forces armées syriennes cité par l'agence de presse Sana, a annoncé que l'armée israélienne avait bombardé mardi matin le territoire syrien pas loin de Damas.

Selon l'armée syrienne, la partie israélienne a effectué trois tirs de missiles sur des sites militaires syriens dans la région d'Al-Qutayfah, au nord de Damas. L'armée du pays rapporte également avoir «touché» un avion israélien.

Israël reconnait mener des opérations régulières en Syrie. Selon les autorités israéliennes, ces dernières sont nécessaires pour éviter la réception par les ennemis de l'État hébreu de moyens de destruction massive et d'armes modernes, au premier rang desquels se trouve le Hezbollah. Ce mouvement de chiites libanais protégé par l'Iran a, par le passé, combattu Israël à plusieurs reprises. Maintenant, il se bat en Syrie aux côtés du Président Bachar el-Assad.

Lire aussi:

Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
terrorisme, Hezbollah, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook