Ecoutez Radio Sputnik
    Fake News

    Essayant de «chasser les démons des fake news» sur RT, le Spiegel se ridiculise

    CC0 / pixabay/Wokandapix
    International
    URL courte
    1402

    Un journaliste du site Spiegel Online a confondu Londres et Stockholm en voulant persuader ses lecteurs que la chaîne RT diffuserait des fake news. Dans son zèle, il a omis plusieurs détails importants, provoquant la risée des internautes.

    Matthias Streitz, membre du comité de rédaction du Spiegel Online, s’est ridiculisé en essayant d’accuser la chaîne de télévision RT Deutsch de désinformation et aurait dû être «plus prudent avec le schnaps» pendant les fêtes, a déclaré jeudi Margarita Simonian, rédactrice en chef de la chaîne RT.

    «Voici une merveilleuse histoire à propos d’un rédacteur du Spiegel Online qui a décidé de chasser les démons de la désinformation présumés de notre chaîne RT Deutsch et de la convaincre de falsification de photos. L’idée était: quels coquins, ils ont illustré l’histoire de l’explosion dans le métro de Stockholm par une photo du métro londonien. Mais le problème est que le Spiegel a aussi utilisé cette même photo pour cette histoire. Et que le cliché a été fait à Stockholm», a indiqué Mme Simonian sur Facebook.

    Les lecteurs des réseaux sociaux en ont rapidement informé le rédacteur dans une série de messages ironiques et indignés.

    ​«Le Spiegel Online a lui-même utilisé cette image comme venant de Suède, mais ce clown maladroit n’en dit rien», a écrit un internaute.

    Plusieurs utilisateurs notent en plus qu’une inscription visible sur la photo est en suédois et qu’elle signifie «ascenseur».

    M.Streitz a ainsi déclenché un débat qui est devenu assez embarrassant pour le Spiegel Online.

    ​«N'est-ce pas embarrassant et incompétent du point de vue journalistique, M.Streitz? Peu importe @SpiegelOnline, cela n’a pas d'importance», note un internaute.

    ​Les internautes ont rappelé au rédacteur qu’il cite comme source le tabloïd britannique Express. Or ce journal avait utilisé la même photo de Stockholm pour illustrer son article sur une attaque au couteau à Manchester.

    ​​«Je ne pense rien de RT. Mais il me semble qu'il y a un double faux ici, ou comment l'appelez-vous quand l'Express a présenté la photo ce cette station de métro suédoise en avril comme une station londonienne?! "Hiss" est suédois pour "ascenseur"», déclare un internaute.

    Quand il est devenu clair que l’attaque contre RT avait échoué, M.Streitz a supprimé son message sur Twitter.

    «Mais nous avons enregistré tous les mouvements. Il fallait être plus prudent avec le schnaps en vacances, Herr Rédacteur en chef», a noté Mme Simonian publiant une capture d’écran des déclarations de M.Streiz.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    Internet, photo, désinformation, Facebook, Twitter, Spiegel Online, chaîne de télévision russe RT, Margarita Simonian, Matthias Streitz, Londres, Stockholm, Russie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik