Ecoutez Radio Sputnik
    Base aérienne de Hmeimim

    La Défense publie la vidéo de l'élimination des terroristes derrière l'attaque de Hmeimim

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    261382

    Le ministère russe de la Défense a rendu publique la vidéo de la neutralisation des terroristes qui avaient mené le 31 décembre l'attaque contre la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié.

    Après que le 31 décembre dernier des terroristes ont attaqué au mortier la base aérienne russe de Hmeimim, les militaires russes ont lancé une opération spéciale pour les anéantir. Le ministère russe de la Défense a publié la vidéo de l'élimination.

    «Pendant l'étape finale de l'opération, un commando russe a établi que le groupe de terroristes se trouvait non loin de la limite occidentale de la province d'Idlib», a précisé le ministère vendredi dans un communiqué. «Les terroristes ont été anéantis par un projectile de précision Krasnopol au moment où ils prenaient place dans un minibus.»

    Toutes les forces vives du système de renseignement russe en Syrie ont participé à l'opération. Des drones ont surveillé en permanence la base des terroristes, a ajouté le ministère.

    Le 31 décembre dernier, l'attaque au mortier contre la base aérienne russe de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, a fait deux morts parmi les militaires russes.

    En décembre, le Président russe Vladimir Poutine a annoncé le retrait d'une partie du contingent russe déployé en Syrie, tout en maintenant des militaires russes à la base aérienne de Hmeimim et au poste de maintenance des navires russes à Tartous.

     

    Lire aussi:

    Le groupe terroriste ayant attaqué la base de Hmeimim le 31 décembre anéanti en Syrie
    La Défense russe sur l’état des forces russes qui restent en Syrie
    La défense russe dément les informations sur une attaque contre sa base de Hmeimim
    Tags:
    vidéo, extrémistes, mortier, attaque, aérodrome de Hmeimim, ministère russe de la Défense, Hmeimim, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik