International
URL courte
Sous-marin disparu en Argentine (50)
11340
S'abonner

Deux mois après la disparition du sous-marin argentin, le navire océanographique russe Yantar continue à sonder la zone où aurait pu disparaître le submersible dans l’espoir de le localiser…

Seul le navire océanographique russe Yantar continue actuellement l'opération de recherches pour retrouver le sous-marin argentin San Juan qui a disparu à la mi-novembre avec 44 marins à bord, a raconté à Sputnik Marcela Moyano, épouse d'un des membres de l'équipage, Hernan Rodriguez.

«Seul le Yantar cherche nos marins, le (navire argentin) Islas Malvinas ne rejoindra pas la zone des recherches avant mardi ou mercredi alors que la corvette argentine Spiro se trouve dans la zone, mais elle est inopérante, car son sonar est endommagé», a-t-elle indiqué.

La femme a ajouté que les proches des marins disparus exigent des autorités de poursuivre les recherches et de mobiliser tous les moyens afin de localiser le submersible.
La Marine argentine n'a plus de nouvelles du San Juan et de ses 44 membres d'équipage depuis le 15 novembre, date du dernier message indiquant que le bâtiment faisait route vers la base navale de Mar del Plata, son port d'attache, après avoir connu un problème de batteries.

Les marins argentins et étrangers impliqués dans les recherches du sous-marin de fabrication allemande à propulsion électrique ont examiné 54 pistes sous-marines, des navires gisant au fond de l'Atlantique mais aucune ne correspondait au San Juan, selon le porte-parole de la Marine argentine Enrique Balbi.

Dossier:
Sous-marin disparu en Argentine (50)

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Un chauffeur-routier abattu par la police à Montauban après avoir pris la fuite
Tags:
ARA San Juan (sous-marin), Iantar (projet 22010), Argentine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook