Ecoutez Radio Sputnik
    Ulyana Sergeenko

    «To my niggas in Paris»: la blague de la couturière russe Ulyana Sergeenko fait scandale

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    501610
    S'abonner

    À la veille de son défilé haute couture à Paris, la célèbre créatrice de mode russe Ulyana Sergeenko s’est retrouvée au milieu d’un scandale en raison d’un message jugé raciste. Éclaté sur le Net, le tollé a vite pris une envergure internationale et a suscité l’indignation de plusieurs personnalités publiques, dont Naomi Campbell.

    «To my niggas in Paris», c’est cette phrase inspirée par la chanson de JAY Z & Kanye West que la créatrice de mode russe installée à Paris Ulyana Sergeenko a rédigée sur le carton d’invitation adressé à son amie, l’observatrice de mode et journaliste Miroslava Duma. Touchée par l’invitation au défilé qui a eu lieu le 23 janvier dans le cadre de la semaine de la couture parisienne et du bouquet de fleurs l’accompagnant, cette dernière a pris en photo le carton et le cadeau et s’est empressée à la poster sur Instagram. S’attendait-elle alors à que ceci se transforme en tollé? Sûrement pas.

    La photo postée par Miroslava s’est vite propagée, suscitant une vague de commentaires négatifs à l’encontre de la créatrice, la blague d’Ulyana ayant été jugée raciste. Le poste a en outre été remarqué par plusieurs personnalités publiques qui n’ont pas caché leur indication. «J’espère que ce n’est pas vrai», a réagi la célèbre étoile des podiums Naomi Campbell. «Sérieux? Pourquoi vous l’avez a) écrit, b) posté», s’est pour sa part insurgé Adam Katz Sinding, photographe américain de renom.

    Ulyana Sergeenko et Miroslava Duma n’ont pas tardé à présenter leurs excuses. Sur son compte Instagram, la créatrice de mode a expliqué qu’il s’agissait d’un message privé et qu’elle était fan de Kanye West.

    «Je me suis réveillée ce matin avec un téléphone rempli de messages offensants: "Tu mérites le pire", "Meurs, la garce blanche", etc. Je suis né dans une petite ville dans l’est du Kazakhstan, ma fille est à moitié arménienne, je n’ai jamais divisé les gens en noirs et blancs. Kanye West est un de mes musiciens favoris et la chanson NP est l’une de mes préférées. Et oui, des fois on s’appelle par ce mot qui commence par la lettre «N», lorsque nous voulons croire que nous sommes aussi branchés que les gars qui la chantent. Je m’excuse devant tous ceux que j’ai pu offenser», a écrit Ulyana.

    Et d’ajouter que le fait même que Miroslava ait posté cette photo «par naïveté» prouvait, selon elle, que nous n’entendions rien d’amoral et qu’elle en avait tiré une leçon.

    Mme Duma s’est pour sa part excusée pour avoir diffusé la photo et a expliqué qu’elle détestait le racisme et que l’organisation dont elle était co-fondatrice était opposée au racisme. Quoi qu’il en soit, son geste a déjà eu des conséquences: The Tot, ce site de e-commerce pour mères l’a exclue de son comité exécutif.

    Tags:
    scandale, mode, racisme, Ulyana Sergeenko, Naomi Campbell, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik