International
URL courte
2104
S'abonner

Les États-Unis sont préoccupés par les ventes sur le darknet non seulement de psychotropes et de stupéfiants, mais aussi d’armes, ainsi que par le fait que le trafic d’armes ira croissant en 2018, selon DeepDotWeb.

Selon DeepDotWeb, les fonctionnaires américains ont été étonnés en apprenant qu'acheter une arme sur le darknet était beaucoup plus facile qu'ils ne le pensaient.

Le Bureau américain de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF), le service fédéral américain chargé de la mise en application de la loi sur les armes, les explosifs, le tabac et l'alcool, a mené plusieurs opérations, dont des «achats de contrôle». Ses agents sont parvenus à acheter sur le darknet des Uzi automatiques interdits à la vente aux civils aux États-Unis, ainsi qu'une carabine AR5.

Les forces de l'ordre ne comprennent pas comment résoudre le problème du trafic d'armes sur Internet, ajoute DeepDotWeb.

Selon le centre d'analyse américain RAND, 60% des armes vendues sur le darknet proviennent des États-Unis. Cependant, les analystes constatent que le plus important marché des armes à feu sur le darknet est européen, car les revenus en émanant sont cinq fois supérieurs à ceux du marché américain.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Tags:
États-Unis, Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) américain, darknet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook