International
URL courte
4219
S'abonner

Les Pays-Bas ont annoncé lundi le retrait de leur ambassadeur d'Ankara à cause de relations difficiles à «normaliser». La Haye n'autorisera également pas l'entrée en fonction d'un représentant turc sur son territoire.

Les Pays-Bas ont rappelé leur ambassadeur de Turquie après avoir échoué à atteindre un accord sur la normalisation des relations bilatérales, a annoncé le ministre néerlandais des Affaires étrangères Halbe Zijlstra.

Dans le même temps, les Pays-Bas n'autoriseront pas l'entrée en fonction d'un représentant turc sur leur territoire, d'après le communiqué ministériel. Ce geste risque de refroidir davantage les relations entre les deux pays qui sont au plus bas depuis l'année dernière.

En 2017, La Haye avait refusé d'accueillir sur son sol deux ministres turcs souhaitant s'exprimer lors de rassemblements politiques en faveur du Président Recep Tayyip Erdogan à la veille de la tenue du référendum sur l'élargissement des pouvoirs présidentiels.

Depuis lors, en dépit des discussions, «nous n'avons pas trouvé d'accord sur la manière de normaliser» nos relations, a indiqué le chef de la diplomatie néerlandaise.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Repas haut de gamme: une sénatrice surprise par Mediapart à la sortie d’un déjeuner dans un hôtel
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
rappel, ambassadeur, diplomatie, référendum constitutionnel en Turquie (2017), Halbe Zijlstra, Recep Tayyip Erdogan, Pays-Bas, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook