International
URL courte
Par
12431
S'abonner

L’ambitieux projet de Centre de customisation d’avions civils, dans la région russe d’Oulianovsk, sera réalisé en partenariat avec un acteur industriel français, a déclaré à Sputnik Sergueï Morozov, le gouverneur de cette région, en visite officielle à Paris. Un choix qui ne doit rien au hasard.

Les négociations avec un investisseur stratégique français se seraient conclues par un accord: c'est bien un acteur industriel tricolore qui participera au lancement du plus grand centre de maintenance pour les avions civils de Russie. Ce centre sera situé dans la région d'Oulianovsk, dont le gouverneur a accordé un entretien exclusif à Sputnik lors de sa visite en France.

Sergueï Morozov, gouverneur de la région russe d’Oulianovsk
© Sputnik . Eugeny Biyatov
Sergueï Morozov, gouverneur de la région russe d’Oulianovsk

Située sur la Volga, la région d'Oulianovsk, que Sergueï Morozov qualifie de «capitale aéronautique russe» a bien des raisons de briguer ce titre prestigieux: elle possède un «cluster aéronautique» qui fait partie des 10 principales zones industrielles du pays avec un régime fiscal particulier. Ce cluster est devenu en 2010 membre de l'association européenne des grappes aérospatiales, l'EACP. Oulianovsk possède par ailleurs la plus grande usine aéronautique Aviastar, héritage de l'Union soviétique, aujourd'hui en cours de modernisation, qui joue un rôle important dans la production des Sukhoi Super Jet 100 et des MC-21, les tout derniers modèles d'avions civils russes. Il produit également des avions de transport tactique, les Iliouchine Il-476 et Antonov AN-124. Finalement, Oulianovsk dispose d'avantages logistiques: outre sa position géographique stratégique, à la fois à portée de vol de Moscou et proche du Tatarstan et de Samara, deux autres centres aéronautiques majeurs en Russie et la ville dispose de la plus grande piste d'atterrissage du pays.

L'usine Aviastar d'Oulianovsk
© Sputnik . Nikolai Hizhniak
L'usine Aviastar d'Oulianovsk

La création du nouveau «centre de customisation», annoncée l'année dernière, permettra à la Russie de localiser dans un seul endroit deux maillons importants de la chaîne logistique de ses avions SSJ-100 et MC-21: la peinture et les aménagements de cabine, jusqu'à présent assurés par des prestataires étrangers.

Les avions en question étant destinés au marché mondial, l'expertise internationale devient donc indispensable pour assurer leur compétitivité:

«C'est pour cela que nous avons choisi de construire un tel centre en collaboration avec une compagnie française»,- nous confie Sergueï Morozov.

Le gouverneur de la région d'Oulianovsk préfère toutefois garder le suspens sur l'identité de ce fameux partenaire:

«Nous allons l'annoncer au Forum de Sotchi [le 15 février] et la signature du contrat aura probablement lieu au forum de Saint-Pétersbourg [en juin].»

Il est toutefois clair qu'il s'agit d'un leader mondial dans le domaine de peinture d'avion et des aménagements de cabine. Les experts industriels consultés par Sputnik disent que peu de compagnies peuvent correspondre à ce profil.

L'usine Aviastar d'Oulianovsk
© Sputnik . Mikhail Fomichev
L'usine Aviastar d'Oulianovsk

Le choix d'un partenaire français s'explique par les liens très étroits que la région a établis avec la France depuis une décennie.

«Oulianovsk a parié sur la France comme partenaire prioritaire il y a 10 ans, notamment en raison de la structure de l'industrie régionale permettant de trouver des partenaires ou prestataires français dans presque tous les domaines où Oulianovsk est actif: de l'énergie et médecine nucléaires à l'industrie automobile, en passant par la machine-outil ou encore l'hôtellerie, sans compter les fleurons du commerce français tels qu'Auchan, Leroy Merlin ou Décathlon, présent sur la Volga.»

Le facteur personnel n'est pas non plus à négliger: le gouverneur Morozov se décrit comme francophile, sa fille aînée a fait ses études en Suisse romande.

Il est en tout cas emblématique qu'un nouveau partenariat franco-russe soit établi pour la maintenance des Sukhoï Super Jet 100, alors que cet avion est déjà le fruit d'une collaboration entre les deux pays, ses moteurs étant produits par la coentreprise PowerJet.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Tags:
Sergueï Morozov, Oulianovsk, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook