International
URL courte
16662
S'abonner

La Russie soupçonne «un sabotage délibéré» dans l'enquête sur les incidents impliquant des armes chimiques en Syrie, a déclaré l'ambassadeur russe auprès de l'Onu.

Toute information concernant la présence d'armes chimiques chez les terroristes opérant en Syrie doit être immédiatement examinée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), mais ce processus traîne en longueur, estime le représentant permanent russe auprès des Nations unies Vassili Nebenzia.

«Tout cela doit être immédiatement étudié par des experts de l'OIAC. Pourtant, nous voyons bien qu'en règle générale, il faut déployer d'énormes efforts pour que La Haye réagisse à de tels signaux […]. Compte tenu de l'histoire de Khan Cheikhoun et de la base aérienne de Shayrat, ce comportement laisse supposer un sabotage intentionnel», a annoncé M.Nebenzia lors d'une réunion du Conseil de sécurité.

La Russie demande d'envoyer en Syrie des experts pour enquêter sur les récents rapports faisant état de l'emploi d'armes chimiques dans le pays, a fait savoir le diplomate.

Selon lui, les arsenaux chimiques syriens ont été détruits il y a longtemps, mais certaines forces cherchent toujours à réanimer ce sujet.

«Est-ce que quelqu'un s'est posé cette simple question: à quoi bon le gouvernement syrien utiliserait des armes chimiques? Qu'est-ce que cela pourrait lui apporter?», a demandé l'ambassadeur.

Lire aussi:

Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Tags:
enquête, armes chimiques, OIAC, Vassili Nebenzia, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook