International
URL courte
7311153
S'abonner

Accusant les forces pro-gouvernementales d’avoir attaqué un quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS), la coalition internationale sous commandement des États-Unis a porté une série de frappes, faisant selon ses informations plus d’une centaine de morts parmi les combattants pro-Damas.

Plus d'une centaine de combattants pro-gouvernementaux auraient été tués dans une série de frappes effectuée par des avions américains dans la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé mercredi soir un responsable américain, cité par Reuters. La coalition affirme que l'assaut a été mené en représailles à une attaque contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance rebelle arabo-kurde soutenue par Washington.

Aucun militaire américain se trouvant parmi les FDS n'a semble-t-il été tué ou blessé dans cette attaque, ajoutait-on de même source.

Dans un communiqué diffusé hier, la coalition a affirmé que des forces syriennes pro-gouvernementales avaient lancé une «attaque non provoquée» contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes.

Du côté de Damas, aucune déclaration officielle n'a pour l'instant été faite suite à cette attaque. 

Lire aussi:

Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition anti-Daech, États-Unis, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook