International
URL courte
5311186
S'abonner

La coalition internationale conduite par les États-Unis a frappé les forces progouvernementales syriennes dans la province de Deir ez-Zor, en invoquant la défense contre une «attaque non provoquée», selon Business Insider.

Business Insider a publié la vidéo d'une frappe que la coalition internationale dirigée par les États-Unis aurait portée mercredi 7 février contre les forces progouvernementales syriennes dans la province de Deir ez-Zor. La vidéo montre la destruction d'un char T-72.

Le Pentagone a déclaré que la coalition et les Forces démocratiques syriennes se défendaient contre une attaque «non provoquée». 25 miliciens syriens ont été blessés dans cette frappe.

L'Autre Russie, organisation à laquelle le statut officiel est refusé en Russie, a annoncé la mort de son militant Kirill Ananiev, signalant qu'il se trouvait en Syrie en qualité de volontaire.

Selon le ministère russe de la Défense, le fait que les miliciens n'aient pas coordonné leurs plans avec Moscou est une des causes du drame. Le ministère a souligné que les actions du Pentagone démontraient que les raisons authentiques de la présence de la coalition sur le territoire syrien ne sont pas la lutte contre Daech, mais la mise sous tutelle des actifs économiques de la Syrie.

La coalition dirigée par les États-Unis agit en Syrie sans le consentement de Damas.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Tags:
frappes, T-72, coalition anti-Daech, Pentagone, Deir ez-Zor, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook