Ecoutez Radio Sputnik
    Lockheed Martin F-35 Lightning II

    Israël craint-il de perdre ses F-35 en Syrie?

    © AP Photo / Northrop Grumman
    International
    URL courte
    5918113

    Faute de commentaires officiels de la part de l'État hébreu, des experts militaires s'efforcent de comprendre pourquoi Israël n'a pas utilisé ses chasseurs F-35 dans ses récentes opérations aériennes en Syrie.

    Alors que l'armée israélienne continue d'analyser les raisons de la perte de son F-16 pendant un raid sur le territoire syrien, il est un autre mystère dans cette affaire. Bien qu'en décembre 2017 les forces aériennes de l'État hébreu aient annoncé que leurs F-35 étaient prêts au combat, aucun d'entre eux n'a pris part à la frappe contre «une base iranienne» dans le centre de la Syrie.

    Qui plus est, aucun F-35 n'a été impliqué dans l'opération de représailles lancée par Israël après la destruction de son avion par la DCA syrienne. Certains analystes estiment que ces chasseurs furtifs ultra-modernes sont trop coûteux pour être envoyés au combat dans des cas pareils ou que les forces israéliennes ont des doutes sur ces appareils.

    Le porte-parole de Tsahal Jonathan Conricus a refusé de commenter cette situation, mais d'anciens officiels des forces aériennes israéliennes contactés par le journal en ligne russe Gazeta.ru ont formulé plusieurs hypothèses à ce sujet. On évoque notamment une exploitation insuffisante des F-35 ainsi que l'impossibilité d'équiper ces chasseurs des armes aéroportées israéliennes.

    Dans le même temps, il se peut que Tsahal garde les F-35 en réserve stratégique au cas où elle viendrait à mener une opération contre un adversaire disposant de systèmes antiaériens plus performants, estiment des experts.

    On suppose également que c'est Washington qui a empêché Israël d'utiliser les F-35 par crainte de fournir aux spécialistes russes et iraniens présents en Syrie une occasion de recueillir des informations sur le portrait radar de cet appareil.

    Ce qui est devenu pourtant clair, c'est que Tsahal a sous-estimé les capacités de la DCA syrienne qui a infligé un coup sévère à l'image de l'invincible aviation israélienne, qui n'avait pas perdu un seul avion de combat depuis 36 ans.

    Lire aussi:

    Washington reporte la remise de deux F-35 à Israël
    F-35 vs Su-35: à qui la victoire?
    Les combats en Syrie ont fait ricochet sur le tout nouveau chasseur américain F-35
    Tags:
    frappe aérienne, défense antiaérienne, chasseur, F-35 Lightning II, F-16 Fighting Falcon, Tsahal, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik