International
URL courte
107
S'abonner

Deux explosions suivies de tirs ont eu lieu vendredi dans la capitale de Somalie, faisant 18 morts. La deuxième déflagration s'est produite non loin de la résidence présidentielle.

Au moins 18 personnes ont été tuées dans deux explosions qui se sont produits vendredi à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, suivies de coups de feu non loin de la résidence présidentielle, ont annoncé des médias citant des sources médicales.

​​Selon la police, dans les deux cas il s'agissait de voitures piégées.

«Il y a eu une attaque-suicide à la voiture piégée près du palais présidentiel. Ensuite une autre explosion s'est produite et des coups de feu ont suivi. Il est encore tôt pour connaître les détails ou identifier les coupables», a indiqué un officier de policier cité par Reuters.

Des internautes publient de nombreuses photos et vidéos montrant une colonne de fumée dans le ciel de Mogadiscio après les explosions.

Selon AP, la première explosion s'est produite non loin du siège du service de renseignement somalien.

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
voiture piégée, tirs, explosion, police, Mogadiscio, Somalie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook