International
URL courte
401407
S'abonner

Un satellite israélien aurait photographié deux chasseurs russes de 5e génération Su-57 sur un aérodrome syrien, d’après le journal Haaretz. Cela confirmerait les informations sur le transfert par Moscou d’appareils de ce type en Syrie.

Deux avions furtifs russes Sukhoi Su-57 seraient stationnés non loin de la piste d’atterrissage de la base aérienne russe de Hmeimim, a annoncé dimanche le journal israélien Haaretz se référant à des images diffusées par la compagnie ImageSat International (ISI).

​La photo du 23 février prise par le satellite EROS-B, mis en orbite par un lanceur russe, montrerait deux Su-57 à côté de deux autres chasseurs Sukhoi à Hmeimim. Cela confirmerait la présence de Su-57 russes en Syrie annoncée il y a quelques jours par des médias qui citaient des médias sociaux.

Selon les services de renseignement israéliens cités par Haaretz, ces deux appareils dotés d'équipements électroniques sophistiqués ne fonctionnent pas encore à plein régime et la Syrie serait le lieu de leurs essais.

Les forces aériennes russes n'ont pas encore confirmé ou nié le déploiement de chasseurs hypersoniques Su-57 sur la base aérienne de Hmeimim. 

Conçu par l'avionneur Sukhoi, le Su-57, qui a d'abord porté les noms de PAK FA et T-50, a des caractéristiques techniques comparables avec celles de l’avion américain F-35. Le Su-57 franchit le mur du son sans recours à la postcombustion. Seuls le MiG-31 russe et les F-22 et F-35 américains possèdent la même capacité. Dans le même temps, l'avion peut rester en vol environ 6 heures. Il est plus long (19,7 m) et a une plus grande envergure (14 m) que le F-22 américain, mais il est plus petit que le Sukhoi Su-27, qu’il est censé remplacer dans l’armée russe. 

T-50, «Futur système aéronautique de l'aviation du front»
© Sputnik
T-50, «Futur système aéronautique de l'aviation du front»

Lire aussi:

Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Nouvelle menace iranienne: «Israël peut être détruit en une seule opération»
Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
Tags:
chasseur, avions militaires, aérodrome de Hmeimim, EROS-B, Su-57 (T-50, PAK-FA), ImageSat International (ISI), Haaretz, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook