International
URL courte
13469
S'abonner

Des leaders des formations armées illicites présentes dans la Ghouta orientale, près de Damas, préparent une provocation aux substances chimiques et ce dans le but d'en faire porter la responsabilité à Damas, d'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Une provocation aux substances toxiques est envisagée par les leaders de formations armées illicites dans la Ghouta orientale, a annoncé ce dimanche le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Le but de cette attaque est de compromettre les autorités syriennes en leur faisant porter la responsabilité du recours aux armes chimiques contre la population civile.

Selon les informations dont nous disposons, les leaders des formations armées de la Ghouta orientale préparent une provocation aux substances toxiques visant à accuser les forces gouvernementales d'avoir eu recours aux armes chimiques contre la population civile», indique le centre.

 Pilonnages et tentatives d'attentats

Et de préciser que la Garde républicaine syrienne a déjoué le 24 février un attentat au véhicule piégé près de Qaboun, dans banlieue de la capitale syrienne. «Le véhicule venait du territoire contrôlé par les groupes Faylaq Al-Rahman et Front al-Nosra», a précisé la source. 

Toujours d'après le Centre, la capitale syrienne continue à essuyer des tirs de projectiles lancés depuis les territoires contrôlés par Jaych al-Islam et ce malgré le fait que ce dernier assure avoir rejoint la trêve.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook