Ecoutez Radio Sputnik
    Macron et Poutine

    Visite de Macron: Moscou prévoit une percée dans les relations franco-russes

    © REUTERS / Alexander Zemlianichenko
    International
    URL courte
    21376

    Sergueï Lavrov estime que la visite d'Emmanuel Macron à Moscou contribuera à faire avancer les relations entre la Russie et la France.

    Moscou espère que la prochaine visite du Président français en Russie en mai débouchera sur une avancée significative dans les relations bilatérales, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères lors de sa rencontre avec son homologue français Jean-Yves Le Drian.

    «Notre rencontre d'aujourd'hui est importante. Nous la qualifions d'étape préparatoire à la visite du Président Macron en Russie», a déclaré Sergueï Lavrov.

    «Nous visons à donner aux pourparlers entre les Présidents un contenu concret qui correspondra à l'accord conclu à Versailles (lors de la visite de Vladimir Poutine en France) sur la réalisation d'une avancée significative dans nos relations» a précisé le ministre russe.

    Le chef de l'État français se rendra en Russie au mois de mai prochain à l'invitation de Vladimir Poutine pour participer au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, a annoncé l'Élysée après l'entretien téléphonique que les deux Présidents ont eu au début février.

    Selon Serguei Lavrov, lors de sa visite à Moscou, Emmanuel Macron prendra également part avec Vladimir Poutine à la première réunion du Dialogue de Trianon. Ce «forum franco-russe des sociétés civiles», lancé en décembre 2017, vise à renforcer les liens entre les sociétés civiles russes et françaises, en développant de nouvelles opportunités d'échanges.

    Lire aussi:

    Lavrov confirme la participation de Macron au SPIEF 2018
    La «fenêtre d’opportunités» franco-russes restera-t-elle ouverte en 2018?
    Poutine et Macron se sont entretenus par téléphone
    Tags:
    Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2018, Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik