International
URL courte
14033
S'abonner

Les terroristes menacent de mort les civils qui veulent quitter la Ghouta orientale, selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Les terroristes ne laissent pas les habitants de la Ghouta orientale quitter la zone dangereuse, ils les menacent de mort pour toute tentative de sortir de l'enclave, d'après les informations communiquées par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Ces 24 dernières heures, les terroristes ont tiré 13 obus contre des quartiers civils de Damas, ont fait savoir, au point de presse qui s'est tenu mercredi, les militaires russes.

«Il y a des dégâts et des blessés parmi les civils, dont des enfants, suite au pilonnage. Neuf habitants de la ville, dont trois enfants, ont été blessés», a déclaré Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

Plus tôt dans la journée, un représentant du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général de division Zolotoukhine, a déclaré que, selon les informations à sa disposition, environ 300 civils avaient essayé de passer par le couloir humanitaire mercredi matin. Cependant, des hommes armés ont ouvert le feu, forçant ainsi les gens à reculer.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

La première trêve humanitaire dans la Ghouta orientale a été sabordée par des terroristes. Aucun civil n'a pu quitter le secteur. Les forces armées syriennes respectent toutefois le cessez-le-feu et ne réagissent pas aux provocations, a déclaré mardi Vladimir Zolotoukhine.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
civils, terrorisme, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook