Ecoutez Radio Sputnik
    Médias

    «Armes secrètes de Poutine», «bête de l’Est»: angoisse médiatique après le message annuel

    © REUTERS / Peter Nicholls
    International
    URL courte
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2018) (22)
    30922

    Les médias étrangers ne semblent pas s'être encore remis du discours prononcé par Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale. Les journalistes ne cessent de réfléchir depuis à la possible portée de ses «avertissements» et se perdent en conjectures au sujet de leurs destinataires.

    Une fois terminé, le message du Président russe à l'Assemblée fédérale a défrayé la chronique. Changement de calendrier et de lieu, illustrations, durée record, ce qui a le plus impressionné la presse étrangère parmi toutes ces nouveautés était la présentation détaillée d'environ 45 minutes des armements russes dernier cri qu'a faite Vladimir Poutine. Voici un bref tour médiatique pour savoir quelles conclusions les médias occidentaux ont tirées de l'allocution présidentielle.

    Selon Le Figaro, le dirigeant russe a «vanté les nouvelles armes "invincibles"» dont dispose le pays en guise d'avertissement aux pays occidentaux. «Vindicatif», il a ainsi riposté à ces derniers, qui avaient montré du mépris (comme il le croit, estime le quotidien) pour la Russie après l'effondrement de l'Union soviétique.

    Les missiles énumérés ont également ébloui un des voisins de la France: le quotidien britannique The Daily Star met en garde contre «La VERITABLE bête de l'Est» qu'est le nouveau missile hypersonique RS-28 Sarmat. Un autre journal britannique, The Sun, évoque «la bombe inarrêtable» qu'aucun défense antiaérienne ne peut ni intercepter ni abattre, l'arme supersonique Avangard. «Le doigt sur le bouton» nucléaire, pour reprendre le titre d'un article publié dans The Sun.

    The Sun Herald, quotidien australien, leur fait écho en parlant des armements nucléaires «impossibles à intercepter».

    La plupart des médias s'accordent sur le fait que le discours était un «avertissement» aux États-Unis vu l'arsenal nucléaire présenté «avec un luxe de détails», d'après La Croix. Le correspondant de la chaîne CNN, Matthew Chance, est d'accord concernant les missiles «invincibles» de Poutine. Le journal italien La Repubblica indique qu'à l'occasion de ce message le dirigeant russe dit aux États-Unis que la Russie doit être entendue.

    D'autres médias italiens, tels qu'Il Giornale et Il Sole 24 Ore, consacrent plutôt leur espace médiatique aux «armes secrètes de Poutine».

    Le portail américain ValueWalk affirme que «Poutine simule une attaque contre la Floride par un missile nucléaire», commentant la vidéo du nouveau système de missiles nucléaires russes Sarmat présentée jeudi devant les membres du Parlement russe.

    The Independent se montre de son côté moins frustré, estimant que le message du maître du Kremlin «n'était pas agressif, mais était plutôt un appel aux USA à reprendre le dialogue».

    Le 1er mars, le dirigeant russe a prononcé son message annuel au Parlement, rompant ainsi avec la tradition des années précédentes, où il se livrait à cet exercice au mois de décembre. Au cours de son allocution, plusieurs sujets internationaux et intérieurs ont été soulevés, notamment plusieurs points étaient consacrés aux nouveaux armements russes en cours d'élaboration ou de tests.

    Dossier:
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2018) (22)

    Lire aussi:

    La Chine, comment a-t-elle dévoré le discours annuel de Poutine?
    Discours de Poutine, suite: «budget de guerre» US et migraine du Pentagone
    «Invincibles»: les médias occidentaux se lâchent sur les nouveaux armements russes
    Tags:
    perception, interprétation, message annuel, presse, discours, armes hypersoniques, défense, médias, armements, Assemblée fédérale de Russie, Vladimir Poutine, Royaume-Uni, Italie, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik