Ecoutez Radio Sputnik
    L’analyste militaire serbe Miroslav Lazanski

    «La Russie possède effectivement des armes qui n’existent nulle part au monde»

    © Sputnik . Александар Милачић
    International
    URL courte
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2018) (22)
    342208
    S'abonner

    Au lieu de se lancer dans une nouvelle course aux armements, Vladimir Poutine tient sa promesse de répondre de façon asymétrique à l’accroissement de la présence militaire de l’Otan en Europe et en Asie, a déclaré à Sputnik l’analyste militaire serbe Miroslav Lazanski, commentant le message annuel du Président russe à l’Assemblée fédérale.

    Les Américains ont déployé leur bouclier antimissile en Roumanie, en Pologne, dans les îles Aléoutiennes et en Corée du Sud, mais au lieu de faire la même chose, les Russes y répondent, en augmentant leur propre potentiel balistique, a rappelé à Sputnik Miroslav Lazanski, éditorialiste du journal serbe Politika.

    «Ils ont mis au point le missile balistique Sarmat, équipé d'un large éventail de munitions d'une grande puissance, y compris hypersoniques, et pouvant surmonter le bouclier antimissile. […] Un tel missile intercontinental pourra, par exemple, être tiré depuis un sous-marin positionné en mer d'Okhotsk sans qu'il atteigne stratosphère où il pourrait être une cible facile, mais volera à une altitude de 3 à 4 mètres au-dessus du niveau de mer, et aucun radar ne pourra le repérer tout au long des 13.000 km», s'est enthousiasmé l'inerlocuteur de l'agence.

    Et d'insister qu'il s'agissait en fait d'un missile intercontinental qui ne suivait pas la trajectoire d'un missile intercontinental.

    «La Russie possède effectivement des armes qui n'existent plus nulle part au monde», a M.Lazanski.

    Selon ce dernier, le moment choisi pour l'annonce faite par Vladimir Poutine au sujet d'armes russes ultramodernes s'inscrit bien dans le contexte du comportement de l'Otan.

    «Qu'il s'agisse des Américains avec leurs nouveaux types d'armes nucléaire tactique qu'ils veulent déployer dans les pays-membres de l'Otan en Europe, de l'élargissement de l'Alliance jusqu'aux frontières de la Russie, du "recrutement" de nouveaux États dans cette Alliance ou de la présence permanente des bâtiments de l'Otan en mers Noire et Baltique, tout cela est une pression exercée contre la Russie qui se voit bien obligée d'y répondre», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Dossier:
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2018) (22)
    Tags:
    journal, missiles, trajectoires, message annuel, défense antimissile, RS-28 Sarmat (missile lourd), Politika, Assemblée fédérale de Russie, Sputnik, OTAN, Miroslav Lazanski, Vladimir Poutine, îles Aléoutiennes, mer d'Okhotsk, mer Noire, Roumanie, mer Baltique, Corée du Sud, Serbie, Europe, Pologne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik