Ecoutez Radio Sputnik
    Russian Foreign Minister Sergei Lavrov

    Lavrov dévoile les enjeux de sa tournée africaine

    © Sputnik . Eduard Pesov
    International
    URL courte
    19551

    Le chef de la diplomatie russe s’envole ce lundi à destination du continent africain pour parcourir cinq pays, à savoir l’Angola, la Namibie, le Mozambique, le Zimbabwe et l’Éthiopie. Un voyage qui rappelle l’intérêt porté par la Russie à l’Afrique.

    Cap sur l'Afrique. Sergueï Lavrov débute ce lundi 5 mars sa tournée africaine, un voyage de cinq jours qui amènera le ministre russe en Angola, Namibie, Mozambique, Zimbabwe et Éthiopie.

    «Ma prochaine visite est destinée à intensifier les liens sur plusieurs axes, trouver de nouveaux terrains pour des efforts communs dans les domaines commercial et économique, scientifique, technique, humanitaire et d'autres encore», a déclaré M.Lavrov dans une interview au journal Hommes d'Afrique.

    Le ministre compte d'ailleurs mettre à profit son déplacement afin d'aborder avec ses collègues africains la lutte antiterroriste, y compris dans les régions du Sahara et du Sahel, dans la Corne de l'Afrique et dans la zone des Grands Lacs.

    «La Russie accorde beaucoup d'importance au renforcement des liens avec les organisations africaines régionales et subrégionales, et surtout avec l'Union africaine», a-t-il précisé, rappelant que l'Afrique figure parmi les priorités de la politique extérieure russe.

    Dans ce contexte, le ministre russe envisage de s'entretenir avec Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l'Union africaine, en vue de discuter des menaces et des défis qui pèsent sur l'agenda international.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    Sergueï Lavrov, Éthiopie, Angola, Namibie, Mozambique, Zimbabwe, Afrique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik